Festival du Jeu de Cannes 2007

« File-moi tes thunes ou je te bute ! », s’écrie un jeune homme en braquant son flingue sur un autre. Un peu plus loin, on prépare un gros coup « rue de la Lanterne ». Les brigands doivent s’organiser et ont besoin d’un coup de main : il leur faut deux « clodos » et une « pute ».
Mais où sommes-nous ? Quel est cet étrange repère de la pègre locale ? Ne vous inquiétez pas ! Tout ceci est pour de faux. Bienvenue à la vingt-et-unième édition du Festival International des Jeux de Cannes qui s’est déroulé du 20 au 25 février derniers. Bienvenue dans un monde peuplé d’étranges personnages. Le jeune braqueur qui brandit un pistolet en mousse n’est en fait qu’un joueur de « Cash n’ Guns » de Ludovic Maublanc. Et c’est à la table de l’auteur des « Ribauds », Emmanuel Busquets, que le « gros coup » est en train de s’échafauder.

Parmi les 120 000 visiteurs qui ont foulé le sous-sol du Palais des Festivals, se cachent des lycanthropes. Appelés par la chair fraîche, les loups-garous ont traversé les forêts depuis le petit village de Thiercellieux. Mais cette fois-ci, les villageois ont réussi à les attraper. Les animaux ont fini en garniture dans les sandwichs de la buvette, paraît-il. C’est effectivement la seule hypothèse qui expliquerait le prix de ces mets : six euros !

Forts d’avoir survécu aux bandits et aux loups-garous, des visiteurs ont pu s’affronter au corps à corps avec des lances en mousses lors de joutes médiévales sans destrier. Et pour ceux qui préfèrent réfléchir avant de combattre, des tables étaient réservées aux jeux de simulation. Par souci de réalisme, les terrains des bataille ont été fabriqués à l’échelle et en trois dimensions. Les joueurs sortent leurs mètres de leurs poches pour mesurer les déplacements de leurs troupes ou la portée des tirs.

Pendant que les parents bataillaient dur dans le maquis ou sur la neige, leurs enfants pouvaient embêter les petites « Tortues Tatounes » au zoo Haba. Les animaux ont chaussé leur patins à roulettes. Si on appuie sur leur carapace, elles avancent. Elles aiment rendre visite à leurs frères enfermés dans les cages du parc. Le lion, l’éléphant, le singe, le serpent, n’apprécient guère les visites improvisées. Ils n’ouvriront pas aux tortues si elles n’ont pas été invitées. Les mômes ont pu également tester le prochain jeu de construction qui devrait détrôner les « Lego » et les « Meccano ». Les « Roller Pops » sont de petits flocons de maïs modelables, soufflés et colorés. « 100 % naturels, garantis sans OGM, vous pouvez en manger », assure l’animateur du stand, aux lunettes à carreaux blancs et noirs. Les enfants se sont essayés à la création. Arbres, soleils, « bonhommes », bâteaux, complétaient l’oeuvre magistrale de « Mister Pops », un château fort en trois dimensions. Tout est possible, tout est réalisable, avec ce nouveau jeu de la vie.

Du Balai ! As D’or 2007Mais le festival international du jeu, c’est aussi un palmarès. Cette année, l’As d’Or a été décerné à « Du Balai » de Bruno Cathala et Serge Laget, un jeu de mémoire et de rapidité intellectuelle. Comme ce jeu est édité par Asmodée, il était naturel de le retrouver sur les tables de l’Asmoday, de passage à Cannes pour ces cinq jours de folie. Les règles sont simples. Encore faut-il que les animateurs les connaissent.

Après les « explications » d’une jeune animatrice très dynamique mais très peu compétente, trois joueurs commencent une partie, comme on avance dans une pièce obscure. « C’est quoi ce jeton (en parlant de la « Malédiction ») ? Les dés oranges, on prend des cartes et les noirs, on avance d’une case, c’est ça ? » Non, ce n’est pas du tout ça. Ils ont pu s’en rendre compte un peu plus tard, lorsqu’un autre animateur, plus au courant, est venu leur prêter main forte. Enfin, une nouvelle partie a pu commencer, cette fois-ci dans les règles de l’art. Les sorcières prennent leur envol à vive allure sur leurs balais. Harry Potter n’a qu’à bien se tenir.


Lettre d’informations

Si vous souhaitez être informé(e) dès qu'un nouvel article est publié sur le site, vous pouvez vous inscrire à la lettre d'informations.

Contact Form

Please fill below form if you have any query with us.

Name cannot be blank.
Subject cannot be blank.
Message cannot be blank.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire