Emdé : “Dessiner est un jeu.”

Emdé, dessinateur autodidacte, croque tout ce qu’il peut. Avec ses carnets en poche, il ne part pas forcément au bout du monde, bien que ça lui arrive parfois. Il aime tout autant dessiner la France sous toutes ses formes y compris des concerts ou des conférences. Rencontre le 20 novembre 2016 au 17e Rendez-vous des carnets de voyage à Clermont-Ferrand.

Pouvez-vous résumer votre parcours artistique ?

Je vois que vous dessinez beaucoup de montgolfières pour vos dédicaces (Il continue à dessiner tout en répondant aux questions). Qu’est-ce vous aimez dans cet engin volant ?

Parmi les dessins que vous exposez, je ne vois que la France représentée. Pourquoi ? Est-ce par commodité ou n’aimez-vous pas partir loin ?

Y a-t-il une destination qui vous a particulièrement marqué ?

Qu’est-ce que vous avez particulièrement aimé là-bas ? La nature sauvage ?

Et en France, quelles sont vos endroits préférés ?

Oui, on l’appelle “la Venise du Languedoc”…

Il faut venir à Toulouse : il y a trois canaux là-bas…

Emdé, je suppose que ce n’est pas votre vrai nom. D’où vient ce pseudonyme ?

Vendredi, je me baladais et je vous écoutais répondre aux questions des enfants. Vous disiez que vous dessiniez des concerts et des conférences. Quelle est votre approche du dessin, car c’est quand même très sérieux, une conférence ?

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire