Les Malpolis et Wally : “Les humoristes ne sont pas des intellectuels.”

Avant de se séparer, les Malpolis, groupe toulousain composé de Pierick Rouquette au chant et à la guitare et Stéphane Dardé à la basse et au chant, ont décidé de faire une série de concerts d’adieu au Bijou en invitant leurs amis de la chanson. Le 20 décembre 2012, ils étaient accompagnés d’un autre chanteur tout aussi fantaisiste, l’Aveyronnais Wally. Bien qu’aimant jouer la comédie tout autant que des chansons, les trois assurent que “les humoristes ne sont pas des intellectuels”. Pourtant, sur les sujets qui les intéressent, ils ne sont pas à court d’arguments, et démontrent qu’on peut à la fois dire des conneries pour faire rire, et des choses sensées. Notons la participation amicale de Manu Galure à la fin de l’entretien.
Pourquoi avez-vous décidé de mettre fin à vos jours de chanteurs dans Les Malpolis ?
Stéphane :

Pierick :

Allez-vous continuer la chanson ?

Pierick :

Stéphane :

Pierick, vous citez comme source d’inspiration Hara Kiri. Pensez-vous qu’aujourd’hui, on revient vers une dictature du politiquement correct ?

Pierick :

Wally :

Pierick :

Vous fixez-vous des limites dans l’écriture ? Y a-t-il des sujets que vous évitez d’aborder afin de ne pas susciter des polémiques ?

Wally :

Pierick :

Wally :

Pierick :

Les Malpolis, vous avez réalisé une série de clips très ironiques pour la campagne des régionales d’Europe Ecologie en 2010. Comme vous critiquez souvent les élus, vous-a-t-on reproché à ce moment-là d’avoir vendu votre âme au diable ?

Pierick :

Avez-vous eu déjà envie de vous lancer dans une carrière politique ?

Pierick :

Wally :

Quel regard portez-vous sur la chanson française actuelle ?

Pierick :

Wally :

Pierick :

Wally :

Les Wriggles, les Nones Troppo, Wally, Les Malpolis. Le point commun entre tous ces groupes est d’avoir su mélanger théâtre et chanson. Aujourd’hui, la plupart de ces groupes de ce genre n’existent plus ou sont sur le point de l’être, et ce style semble être en déclin. Avez-vous rencontré des groupes particulièrement prometteurs dans la région notamment ?

Pierick :

Wally :

Comment votre musique est accueillie dans la capitale ? Les Malpolis, vous avez écrit le morceau “Paris Paris” qui se moque du regard de certains Parisiens sur la province.

Wally :

Pierick :

Wally :

Pierick :

Wally :

Pierick :

Manu Galure :

Propos recueillis par Thomas Arlès

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.