Mass Hysteria : “Stéphane Hessel est un héros !”

Près de 20 ans d’existence et toujours au taquet et positif à bloc. Mass Hysteria est en tournée, et ceux qui connaissent leur musique savent que c’est là que son son prend tout son sens. De passage au Bolegason de Castres le vendredi 18 janvier 2012, avant d’enflammer le dance floor, Mouss (chant) et Le nouveau guitariste Vincent se sont prété au jeu de l’interview.
Que symbolise le visuel de la pochette de votre nouvel album, “l’Armée des Ombres” ?
Mouss :

Vincent :

Vous avez commencé votre carrière chez Yelen, un label appartenant à Sony Music. Vous êtes aujourd’hui chez Verycords (Skunk Anansie, Zuul Fx, Dick Rivers…), une maison de disques indépendante. Qu’est-ce que cela change d’un point de vue de la production, de la promotion, de la diffusion et de la liberté de création ?

Mouss :

Sur l’album “De cercle en cercle”, vous aviez composé des morceaux très mélodiques, mais vous êtes revenus aujourd’hui à des titres plus rentre-dedans. Pourquoi avez-vous abandonné cette voie-là ?

Mouss :

Sur “De cercle en cercle”, vous avez aussi collaboré avec d’autres artistes, notamment le groupe de rap La Brigade. Est-ce que vous avez envie de jouer avec d’autres groupes sur vos albums ?

Mouss :

Dans le morceau “World on Fire” sur l’album “Failles”, vous chantez “l’anticapitalisme est une idée vide”. Aujourd’hui, avec les mouvements des Indignés et Occupy, on revient vers une profonde remise en cause du système. Qu’en pensez-vous ?

Vincent :

Mouss :

Êtes-vous sensibles aux concepts de “sobriété heureuse” et décroissance ?

Vincent :

Mouss :

Mass Hysteria existe depuis presque 20 ans. Est-ce que votre public s’est renouvelé au cours du temps, ou est-ce qu’il est composé principalement de vos fans fidèles ?

Vincent :

Mouss :

Stéphane, guitariste et membre fondateur du groupe, a quitté Mass Hysteria en 2011. Cela avait déclenché une polémique sur la Toile. Aujourd’hui pouvez-vous dire pourquoi il est parti ?

Mouss :

Vincent :

Mouss :

Vous avez écrit le morceau “get high” en anglais. Ce qui n’est pas dans votre habitude. Pourquoi avez-vous choisi cette langue ?

Mouss :

Votre chanson “Corazones Olvidades” apparaissait il y a quelques années dans une publicité de serviettes hygiéniques. Comment cela a-t-il pu être possible ?

Mouss :

N’avez-vous pas envie de faire d’autres publicités ?

Mouss :

Vincent :

Le groupe Korn s’est longtemps associé à des marques de vêtements et de chaussures. C’est rare en France de voir un groupe de rock faire une telle chose. Est-ce que ça vous est déjà venu à l’idée ?

Vincent :

Mouss :

Propos recueillis par Thomas Arlès

 


Lettre d’informations

Si vous souhaitez être informé(e) dès qu'un nouvel article est publié sur le site, vous pouvez vous inscrire à la lettre d'informations.

Contact Form

Please fill below form if you have any query with us.

Name cannot be blank.
Subject cannot be blank.
Message cannot be blank.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire