Nawel Ben Kraiem : “La société civile tunisienne est très dynamique.”

Issue de deux cultures séparées par la mer Méditerranée, à la fois si proches et si lointaines, Nawel Ben Kraiem concilie parfaitement les cultures française et tunisienne. Chantant tantôt en arabe, tantôt en français, cette blonde pétillante au sourire enjôleur et à la voix suave était l’invitée du festival Africajarc le samedi 27 juillet 2013. Rencontre juste après son concert.
Vous chantez souvent en arabe. Quels sont les thèmes abordés dans vos chansons ?

Pensez-vous que la position sociale de la femme évolue en Tunisie ?

Comment avez-vous vécu les récents mouvements populaires en Égypte ?

Avez-vous voté lors des élections pour l’assemblée constituante ?

Pouvez-vous jouer librement en Tunisie ? Quel type de public vient vous voir ?

C’est un peu comme la movida en Espagne ou la nayda au Maroc…

Propos recueillis par Thomas Arlès


Lettre d’informations

Si vous souhaitez être informé(e) dès qu'un nouvel article est publié sur le site, vous pouvez vous inscrire à la lettre d'informations.

Contact Form

Please fill below form if you have any query with us.

Name cannot be blank.
Subject cannot be blank.
Message cannot be blank.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire