Les chantiers de jeunes bénévoles : des vacances au service du patrimoine

Les chantiers de jeunes bénévoles permettent à des jeunes à partir de 13 ans de passer des vacances utiles et actives. Ils ont pour but la restauration du patrimoine, la valorisation de l’environnement ou l’aménagement d’équipements socio-éducatifs. Une initiative soutenue par le Conseil Régional PACA.

Passer des vacances utiles, en oeuvrant pour la collectivité, c’est possible avec les chantiers de jeunes bénévoles. Des chantiers ouverts soit aux ados à partir de 13 ans, soit aux adultes pour les majeurs. Restaurer un élément du patrimoine, valoriser et protéger l’environnement ou aménager des équipements socio-éducatifs, les travaux proposés sont multiples.

Pour les adolescents, c’est un moyen d’apprendre à vivre en collectivité et à devenir autonome, tout en se formant à un métier. Les associations qui gèrent les chantiers leur allouent au début de leur séjour un budget. Et c’est souvent aux jeunes de le gérer : ils décident de leur menu et se relaient en cuisine ou pour le ménage et vont faire les courses. Toutefois, un animateur pédagogique les conseille et les aiguille.

Beaucoup de jeunes sortis du cadre familial ou scolaire participent à ces chantiers. Pour eux, cette expérience valorisante apparaît comme une seconde chance.

Aucune compétence technique particulière n’est requise. Les travaux sont encadrés par un animateur technique. Les jeunes acquièrent au bout de quelques jours certains gestes de techniques traditionnelles du bâti (décroûtage, mortier de chaux, rejointoiement).

La Commission Régionale des Associations de Chantiers (CORAC) regroupe 21 associations dont CJPCA (Chantiers Jeunes Provence Côte d’Azur). En participant à des activités régulières organisées par cette association cannoise, les jeunes peuvent obtenir des réductions pour leur séjour, en cumulant des points.

Les séjours sont plutôt bon marché. L’argent sert au budget collectif et à payer les frais de logement.

Les filles sont aussi les bienvenues En général, les associations organisatrices essaient de respecter une certaine parité.

PACA : une région phare

En partenariat avec le Conseil Régional, l’Etat par l’intermédiaire des directions régionales de la jeunesse et des sports, des affaires culturelles, des affaires sanitaires et sociales et de l’environnement, 14 chantiers sont en cours ou en projet sur le département des Alpes-Maritimes (7 à Tende, 2 à Grasse, 2 à Mouans Sartoux, 1 à Isola, 1 au Rouret et 1 à Villeneuve-Loubet). A lui seul, le Conseil Régional y participe à hauteur de 65 550 euros (375 000 euros pour toute la région). C’est pour cette raison que PACA apparaît comme une « région phare en matière de chantiers de jeunes bénévoles », conclut Stéphane Victorion, directeur de CJPCA.

Des chantiers de jeunes bénévoles pour restaurer une chapelle à Saint Dalmas de Tende

Une vingtaine de jeunes participent à la restauration d’une chapelle datant de 1906 sur le site de la Minière de Vallauria près de Saint Dalmas de Tende à travers deux chantiers, un pour les adultes*, un pour les adolescents**, co-organisés par les associations Neige et Merveilles et CJPCA.

A l’heure où des dizaines d’églises vont être détruites en France, une vingtaine de jeunes s’amusent à restaurer une chapelle de 1906 sur le site de la Minière de Vallauria près de Saint Dalmas de Tende. Son nom ? Santa Barbara. Deux chantiers : un pour les adolescents (de 14 à 17ans) et un pour les adultes.

« Les travaux envisagés ont pour but de sauver cet édifice du patrimoine de la commune de Tende, de continuer à mettre en valeur le site de La Minière de Vallauria, si riche d’un point de vue environnemental et historique », explique Christian le Martelot, directeur de l’association Neige et Merveilles.

Les adultes travaillent trente heures par semaine ; les ados seulement 20 (4 heures le matin). L’après-midi des adolescents est réservée à des activités sportives ou culturelles. Le week-end, ils vont crapahuter dans les montagnes.

C’est la deuxième année que des chantiers sont consacrés à cette chapelle. En 2006, la couverture avait été restaurée. Cette année, les travaux consistent au rejointoiement des murs afin de consolider l’édifice notamment la partie haute et le clocher. Pour ce faire, les jeunes utilisent un mélange de sables blanc et noir.

Neige et Merveilles prévoit 6 autres chantiers jusqu’au mois de septembre sur le site : la pose de panneaux solaires, la rénovation de l’entrée de la mine (Vallauria est une ancienne mine de zinc et de plomb argentifère) ou l’aménagement d’un sentier botanique en font partie.
Pour les chantiers du site de la Minière, le Conseil Régional alloue près de 30 000 euros. Les autres financements proviennent de la DRAC***, de la DRJS**** et de la commune de Tende.

* Le chantier « adultes » a commencé le 15 juillet et s’achèvera le 28.

** Le chantier « ados » s’est terminé le 19 juillet.

*** DRAC : Direction Régionale des Affaires Culturelles

**** DRJS : Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports


Lettre d’informations

Si vous souhaitez être informé(e) dès qu'un nouvel article est publié sur le site, vous pouvez vous inscrire à la lettre d'informations.

Contact Form

Please fill below form if you have any query with us.

Name cannot be blank.
Subject cannot be blank.
Message cannot be blank.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire