Carole Chaix : “Mon illustration est totalement libre au départ, mais devient de plus en plus juste lorsqu’elle s’adapte au texte.”

Invitée d’honneur des estivles de Sarrant avec son amie Delphine Perret, Carole Chaix se sent là-bas comme chez elle. Très naturelle, joviale et dynamique, l’illustratrice d’une quarantaine d’années, est aussi très à l’aise en interview. Rencontre le dimanche 19 juillet 2015.

Pouvez-vous résumer votre parcours ?

Avez-vous rencontré des obstacles ? Comment les avez-vous contournés ?

C’est la deuxième fois que vous êtes invitée aux estivales. Qu’est-ce qui vous plait tant ici ?

Vous avez dessiné l’affiche du festival. Que représentent les petits bonshommes noirs ?

Quelle liberté prenez-vous par rapport aux textes ?

Choisissez-vous les auteurs avec lesquels vous travaillez ou sont-ils imposés par les éditeurs ?

Propos recueillis par Thomas Arlès

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire